TECHNIQUES CHIRURGICALES DU SEIN
RECONSTRUCTION MAMMAIRE


RECONSTRUCTION MAMMAIRE

Il s’agit d’un procédé chirurgical qui, après ablation du sein, restaure les contours d’un sein.
Secondairement, la reconstruction de l’aréole et du mammelon ainsi que la symétrisation du sein controlatéral finalise le résultat.
Il existe une palette de techniques chirurgicales permettant d’offrir une solution adaptée à chacune, sans limite d’âge ni de délai après la mastectomie, et avec de très rares conte-indications.
Elle peut être IMMEDIATE ou SECONDAIRE en cas de radiothérapie ou chimiothérapie post –operatoires, un délai d’un an etant nécessaire dans ces cas.

Du plus simple au plus compliqué :

La RECONSTRUCTION PAR PROTHESE seule consiste à placer derrière le muscle grand pectoral à travers la cicatrice de mastectomie un implant à enveloppe siliconnée qui peut etre rempli de serum physiologique ou gel de silicone (ce dernier donnant de meilleurs résultats esthétiques ).
Cette prothèse peut être précédée de la pose d’un expandeur qui est une prothèse provisoire que l’on remplit de serum physiologique toutes les semaines jusqu'à obtention du volume souhaité et que l’on remplace alors par une prothèse définitive (ceci s’applique aux cas ou la quantité de peau est insuffisante par rapport au volume mammaire ou lorsque celui-ci est très important).

L’hospitalisation est de 3 à 5 jours du fait de la présence de drains qui doivent être otés avant la sortie.

Les risques des prothèses sont le durcissement de celle-ci entrainant une déformation parfois douloureuse du sein appelée « coque » imposant le changement de prothèse; Ceci est totalement imprévisible, mais il faut savoir que, de toute façon, une prothèse ne se garde jamais à vie du fait du vieillissement controlatéral naturel asymetrique.

En général la durée de vie d’une prothèse est de 10 ans.
L’infection ou le dégonflement de la prothèse sont également des complications imposant là aussi son remplacement.
Les avantages sont la simplicité de la technique, l’aspect naturel du résultat essentiellemnt lorsque le sein est petit.

La reconstruction de l’aréole et du mammelon s’effectue en général après 4 à 6 mois ainsi que la symétrisation de l’autre si nécessaire.

Cette reconstitution areolo-mammelonnaire peut se faire sous anesthesie locale par une technique de tatouage ou de greffe de peau prélevée au niveau de l’aine.

LAMBEAUX MUSCULOCUTANES
LAMBEAU DE GRAND DORSAL AUTOLOGUE

Transpose une palette ctanéo-musculaire et graisseuse prélevée au niveau du dos sur le thorax à travers un tunnel cutané et permet de se passer de prothèse dans 70% des cas, en donnant un résultat naturel sur le plan de la consistance et de la forme du sein.
Les inconvénients sont la cicatrice dorsale, la douleur et la gene dorsales transitoires et la nécessité de ponction de « seromes » dorsaux (poches de liquide) prolongée.

Le LIPOMODELAGE qui consiste à prélever de la graisse à un endroit, à la centifuger et à la réinjecter peut être utile pour finaliser le résultat esthétique lors de la reconstruction de l’areole et du mammelon .

PROTHESE PLUS LAMBEAU DE GRAND DORSAL
Lorsque la peau est de mauvaise qualité (après irradiation par exemple) ou insuffisante pour que le résultat avec une prothèse soit satisfaisant, l’on peut transférer sur le thorax de la peau, de la graisse et du muscle provenant du dos et de mettre une prothèse sous ce lambeau pour obtenir le volume souhaité.

LAMBEAU DE GRAND DROIT DE L’ABDOMEN (TRAM°)
Utilise une palette cutanéo-graisseuse sous l’ombilic comme celle que l’on excise dans les abdominoplasties pour reconstruire le sein, ce lambeau etant passé là aussi sous un tunnel cutané puis modelé.
Il s’agit d’une intervention beaucoup plus délicate que les précedentes, exposant à un risque de nécrose non négligeable, ce qui la rend contre indiquée en cas de problèmes vasculaires (diabète, hypertension et tabagisme)
La convalescence est plus longue et il existe un risque d’éventration sur la cicatrice abdominale.

LAMBEAUX LIBRES
Il s’agit de techniques faisant appel à la microchirurgie, les indications étant plus limitées.



Prothèses


Reconstruction bilatérale par prothèses


Reconstruction par lambeau de grand droit



Mastectomie avant


Après reconstruction par prothèse avec symétrisation

ACCES FORUM PATHOLOGIE DU SEIN
Mentions legales Mise a jour: 10/06/2010